edtech

Les 22 et 23 février, le Lab Postal ouvrait ses portes au siège social de la Poste. Le groupe proposait un voyage « en disruption », avec une exposition, des démos et une série de conférences sur divers thèmes d’innovation. Scénographie amusante et gadgets en tous genres étaient au rendez-vous pour séduire le visiteur.

Parmi les nombreux thèmes des conférences, l’éducation de demain était abordée par Svenia Busson, passionnée d’éducation et co-fondatrice du « Edtech World Tour » un projet de recherche qui a pour but de contribuer au déploiement réfléchi du numérique dans l’éducation.

Pour l’intervenante qui a fait une sorte tour du monde des écoles, l’éducation est un enjeu profondément ancré dans le local. On retiendra de son intervention que toute démarche d’innovation doit tenir compte du contexte éducatif, que l’innovation dans l’éducation doit avant tout venir du bas, et non du haut. Autrement dit, on ne peut uberiser l’éducation.

Svenia Busson a pris la parole à l’occasion de la conférence « Sciences Travail, éducation, tous disruptés » qui accueillait aussi Thomas Landrain, fondateur de La Paillasse, Denis Jacquet, l’auteur de l’ouvrage « Uberisation, un ennemi qui vous veut du bien ? » et Emmanuel Davidenkoff du Monde Campus.

Intéressé par les EdTech ? Consultez nos autres articles sur le sujet :

Serious Games & Education : quelles perspectives pour demain ?
Le livre scolaire en 2016 : vers la révolution numérique des usages ?